Jewly – Drugstore

Vous est-il déjà arrivé de rencontrer des personnes aux situations surprenantes, aux histoires émouvantes ? Jewly a décidé de rendre hommage à ces personnes en leur écrivant des chansons.

Le deuxième album de Jewly pourrait se résumer à « une voix chaude et puissante accompagnée de bon rock », mais il y a tellement plus à dire, que je vais commencer par vous donner la tracklist de Drugstore. (ce qui va me laisser le temps de réfléchir à la suite de l’article)

  1. Kim
  2. Doc
  3. Melody
  4. Joy
  5. Amanda
  6. John Doe
  7. Diane
  8. Phil
  9. Alex
  10. Jim and Megan

Jewly est sans conteste une excellente chanteuse, et un personnage sur scène, mais elle aime  mélanger les arts, chacun des titres de cet album est donc accompagné d’un clip (à visionner sur le compte YouTube officiel), pour lesquels elle a fait appel à des acteurs et des danseurs. Rentrez dans son univers avec le clip de Kim.

Le ton est donné, Doc reste dans cette lignée d’une intro assez calme avant d’arriver sur un refrain puissant et accrocheur. Avouez, vous en voulez encore ? Melody arrive en troisième position, avec un son peut-être un poil plus sombre. J’imagine bien cette chanson utilisée pour une publicité, à tout hasard, où l’on verrait deux voitures faire des drifts dans le désert, au ralenti (peut-être que je suis fou ?).

Joy nous sort de notre transe avec une intro très accrocheuse, que l’on attend ensuite avec impatience dans la chanson. Rien à dire, jusque là, le son de l’album est fidèle à lui-même, et toujours aussi prenant, avec, en prime, un petit break de batterie, pas foncièrement compliqué, mais terriblement efficace ! Parce que, parfois, des images valent mieux qu’un long discours, je vous laisse avec le clip d’Amanda.

Après cette « pause », on repart sur quelque chose qui va moins vous plomber le moral, voire même vous inviter à chanter avec John Doe. Et je vais vous laisser découvir par vous-même Diane, et Phil.

Alex est la seule chanson en français de cet album, et c’est plutôt une bonne chose pour moi qui ne peine rien à l’anglais. (Peut-être que je m’ambiance sur des chansons dont les paroles sont ultra tristes, et je ne le sais même pas…). C’est peut-être aussi le titre le plus étranger au son global de l’album, malgré ses airs de Melody. Et l’on termine avec deux personnages, Jim and Megan, qui sont peut-être mes préférés. Ils vont également vous donner envie de chanter et de bouger.

Voilà donc un album très puissant, accrocheur, avec un son particulier, reconnaissable et fidèle à lui-même tout au long des 10 morceaux. De la musique très addictive, qui a même eu le droit à un DVD live, dont voici un long trailer.

 

 

Photo à la Une : Pixanne Photographies
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :